LOCOÏD



Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Sur prescription du médecin. Locoïd contient un cortico­stéroïde, le 17-butyrate d’hydrocortisone, comme substance active, une substance voisine d’une hormone naturelle et dotée d’effets anti-inflammatoire, antiprurigineux et antiallergique. Locoïd est disponible sous forme de crème, lipocrème, lotion pour le cuir chevelu (Locoïd, scalp lotion) et d’émulsion (Locoïd Crelo). L’état de la peau diffère en fonction de la maladie. C’est pourquoi le traitement doit être effectué avec une formule galénique appropriée, ce qui contribue de manière essentielle au succès du traitement. Locoïd est employé sur prescription médicale pour le traitement de maladies cutanées associées à du prurit, des rougeurs, des desquamations ou une kératinisation de l’épiderme, telles que eczémas, psoriasis, régions cutanées fortement prurigineuses, érythémateuses, épaissies (névrodermite).

 

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Locoïd ne doit pas être utilisé lors d’hypersensibilité connue aux corticostéroïdes ou aux excipients contenus dans Locoïd, sur des plaies ouvertes et des inflammations purulentes comme par exemple les furoncles, les abcès et l’acné ainsi que lors de maladies cutanées d’origine virale (p.ex. varicelle, herpès simplex, zona) et de tuberculose cutanée. Veillez à ce que Locoïd n’entre jamais en contact avec les yeux.

Locoïd est une préparation avec un corticostéroïde puissant. Une utilisation plus longue que celle prescrite par votre médecin (2–3 semaines) peut engendrer des lésions cutanées. Si la maladie cutanée ne réagit pas au traitement au bout de quelques jours ou s’aggrave, consultez votre médecin. Informez-le également si vous observez du prurit, des rougeurs, des vésicules ou un fort amincissement de la peau ainsi que des blessures. Les maladies cutanées causées par des microorganismes comme les bactéries ou les champignons ne sont jamais traitées par un corticostéroïde seul. Si votre médecin vous a prescrit un second médicament pour cette raison, vous ne devez pas interrompre son utilisation de votre propre initiative. Bien que Locoïd soit sensé agir au niveau de la peau uniquement, les corticostéroïdes traversent inévitablement la peau et passent dans la circulation sanguine. C’est pourquoi les produits à base de corticoïdes seront appliqués très parcimonieusement, principalement sur le visage, les peaux à forte pilosité ou fortement altérée, les plis cutanés, les plaies ouvertes, la peau à l’intérieur des articulations, la région interdigitale (entre les doigts resp. les orteils), les zones des muqueuses ou la région génitale.
Pour la même raison, Locoïd ne doit pas être utilisé sans surveillance médicale sous pansements occlusifs (hermétique à l’air), sur de grandes surfaces ou chez l’enfant. Les couches serrées ou les culottes en plastique favorisent l’absorption du principe actif dans la circulation sanguine. C’est pourquoi il convient d’avoir recours à des couches en coton. Locoïd est indiqué pour une affection de la peau diagnostiquée par votre médecin. C’est pourquoi vous ne devez pas utiliser Locoïd pour une autre affection cutanée ultérieure. Ne remettez jamais Locoïd à une tierce personne.
Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

A moins que cela ne soit absolument indispensable, Locoïd ne doit pas être utilisé pendant la grossesse.
Pendant l’allaitement, l’utilisation de Locoid aura lieu uniquement sur une petite surface, pendant une courte durée et jamais sur les seins. Informez en tout cas votre médecin avant l’instauration du traitement si vous êtes enceinte. Veuillez également l’informer si vous débutez une grossesse pendant le traitement.

 

Comment l'utiliser ?

Sauf avis contraire de votre médecin, Locoïd crème, lipocrème et Locoïd Crelo émulsion sont appliqués une à deux fois par jour en couche mince sur les parties cutanées atteintes. Locoïd Crelo émulsion convient surtout pour le traitement du cuir chevelu. Locoïd scalp lotion est versé goutte à goutte sur les zones atteintes du cuir chevelu. Un massage léger favorise la pénétration cutanée. Le médecin vous prescrira éventuellement d’utiliser Locoïd moins souvent lorsqu’une amélioration sera visible. Dans les cas d’affections sévères, le médecin peut éventuellement prescrire l’application de Locoïd sous pansement occlusif (hermétique à l’air).
Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

 

Quels sont les effets secondaires possibles ?

L’utilisation de Locoïd peut provoquer les effets secondaires suivants:
Des irritations locales de la peau, une sensation de brûlure, des démangeaisons, une déshydratation, une irritation cutanée passagère ainsi que des réactions d’hypersensibilité peuvent se manifester. L’utilisation d’un pansement occlusif favorise la formation d’éruption cutanée, de pustules ou de pus. Après le retrait du pansement occlusif, la peau restée humide peut dégager une odeur désagréable. Cette odeur n’a rien d’inquiétant et disparaît après la toilette.
Une utilisation prolongée peut conduire à un amincissement de la zone cutanée traitée, à une dilatation de petits vaisseaux sanguins superficiels et à la formation de stries bleues rougeâtres. Informez votre médecin dans de tels cas. Lors d’une utilisation chez l’enfant, en particulier chez le nourrisson et le petit enfant, le principe actif de Locoïd pénètre davantage dans la circulation sanguine, de sorte qu’une utilisation prolongée est susceptible de causer des troubles de la croissance.
Si vous remarquez d’autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

 

Comment le produit doit-il être stocké ?

Conserver Locoïd crème, lipocrème, scalp lotion et Locoïd Crelo émulsion à température ambiante (15 °C à 25 °C). Conserver les médicaments hors de la portée des enfants. Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.